Sqlite en ligne de commande sous Linux

Pour travailler une base de données Sqlite, il suffit de se mettre dans le répertoire où elle se trouve et taper la commande :

sqlite3 mabdd.db

Voici une liste non exhaustive des commandes utiles :

#Visualiser l'aide
.help

#Quitter
.quit

#Afficher la version
.version

#Lister les BDD
.databases

#Lister les tables
.tables

#Faire un requête (ne pas oublier le ; à la fin de la requête)
SELECT * FROM MaTable;

#Changer le mode d'affichage du résultat avec entêtes et colonnes
.headers on
.mode column

#Donne le résultat suivant :
nom          age    	admin
----------  ----------  ----------
eric         40         oui
paul         35         non

#Visualiser les paramètres 
.show

#Affichagera un résultat du type
     echo: off
  explain: off
  headers: on
     mode: column
nullvalue: ""
   output: stdout
separator: "|"
    stats: off
    width:
	
#Ecrire le résultat d'une requête dans un fichier
.output resultat.txt

#Dumper la BDD sqlite dans un fichier
sqlite3 mabdd.db .dump > mabdd.sql

#Remonter une BDD depuis un fichier sql
sqlite3 mabdd.db < mabdd.sql

Afficher la taille des dossiers sous Linux

Pour voir rapidement la taille d’un ensemble de sous-dossiers (en prenant en compte toute la profondeur des répertoires), en ligne de commande sous Linux c’est tout simple :

du -sh */

Explication

du : Pour la commande Disk Usage.
s : option de calcul total de l’élément
h : pour afficher un résultat compréhensible pour un humain (Kilo,Mega,Giga-Octet …)
*/ : permet de prendre tous les sous-dossiers

Le réponse sera du type :

76M     backup/
410M    cache/
16K     lost+found/
11T     shares/

Lire un disque dur Linux sous Windows

Il existe de nombreux cas de figure où l’on a besoin de lire sur un PC Windows, un disque dur ou une clé usb avec une ou plusieurs partitions Linux.

J’ai trouvé un petit Freeware qui fait très bien le travail : Linux Reader for Windows


Il lit aussi bien les partitions ext3, ext4 classique, que les partitions Linux Raid. Ce qui est super pratique pour vérifier des données venant d’un NAS qui fait du Raid 1 par exemple.

Et on peut à tout moment récupérer des fichiers de ses partitions et les transférer sous Windows.

MAJ Postgresql sur Debian Jessie

La mise à jour est simple sur Debian :

apt-get install postgresql postgresql-client

Mais si une version est déjà en place, il faut penser à mettre à jour les liens symboliques du type (pg_dump, pg_restore) :

ln -s /usr/lib/postgresql/9.5/bin/pg_dump /usr/bin/pg_dump --force
ln -s /usr/lib/postgresql/9.5/bin/pg_restore /usr/bin/pg_restore --force

Exlusion de fichiers ou dossiers dans Git

On peut vouloir exclure des fichiers ou des dossiers de l’arborescence gérée par Git.

Il faut tout d’abord créer un fichier .gitignore à la racine du projet (ou dans un sous-dossier pour des exclusions partielles).

A l’intérieur du fichier, il faut juste indiquer les fichiers ou les dossiers à exclure

# ignore le fichier ou le dossier temp
temp 
# ignore le dossier /test/temp
/test/temp
# ignore tous les fichiers mp3
*.mp3
#ignore tous fichiers commençant par test sauf testfinal
test* 
!testfinal

Par contre si les fichiers à exclure sont déjà dans le dépôt, il faut les purger avant de commiter. Par exemple on veut enlever le fichier tempo qui se trouve dans le dossier temp.

git rm -r --cached /temp/tempo
git commit -am "Suppression du fichier tempo"
git push origin master